Kisa i vien : Dans les sentiers avec le naturaliste Raymond Lucas

Eddy Palma et Raymond Lucas – Réunion La 1ère

Cette semaine, Eddy Palma emmène Raymond Lucas dans les sentiers du Tévelave. On le connait plus en tant que naturaliste mais pas en randonneur. Il nous raconte sa vie, son histoire dans « Kisa i vien ce vendredi 08 à 8h !

L’émission Kisa y vien avec Raymond Lucas au Tévelave :

Raymond Lucas a l’habitude d’arpenter son jardin pour conseiller les téléspectateurs chaque semaine dans Kosalafé. L’émission en kréol de la rédaction de Réunion La 1ère.

Raymond l’Avironnais

Tout au long de sa vie, le naturaliste originaire des Avirons a fait plusieurs aller-retour entre La Réunion et Madagascar. Ces voyages lui ont permis d’ouvrir son esprit au vivre ensemble et de mieux appréhender celui qu’il va rencontrer.

Eddy Palma et Raymond Lucas – Réunion La 1ère

Un amoureux de la nature

Déjà très jeune, Raymond Lucas avait l’habitude de se perdre dans la forêt pour son plaisir. Fier de la nature luxuriante de La Réunion, il est l’un des ambassadeurs des plantes endémiques de l’île.


A ne pas manquer ce vendredi 08 octobre à 8h sur la page Facebook de Réunion la 1ère

Kalou Pilon l’émission culinaire de Réunion la 1ère : une recette métissée entre L’île Maurice et La Réunion

creole dish- rougail- sausage with spicy tomato sauce and rice

Nouveau rendez-vous culinaire, Kalou Pilon avec Jacky Revel au Tampon ce vendredi 08 octobre 2021 à 9h

Jacky Revel et Olivier Modely

Jacky Revel continue à sillonner l’île pour de nouvelles rencontres culinaires, accompagné de son acolyte Olivier Modely , il aime aller chercher la bonne cuisine maison, celle qui nous rappelle notre enfance, préparée avec amour dans la cuisine familiale. Et là tous les souvenirs remontent, les couleurs, les parfums des épices, le crépitement de la marmite, l’odeur qui s’en dégage, et l’attente du moment où on passe à table.

Cuisine maison et authentique, recette métissée

Une cuisine authentique faussement simple, car en vrai il y a tout un savoir-faire, de dosage, de temps de cuisson et d’inventivité. Clara est mauricienne elle habite au Tampon, découvrons sa cuisine savamment métissée qui nous fait voyager entre l’île Maurice et La Réunion, le tout en famille et dans la bonne humeur !

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=476&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Freunionla1ere%2Fvideos%2F178147237796916%2F&show_text=false&width=476&t=0" width="476" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowfullscreen="true" allow="autoplay; clipboard-write; encrypted-media; picture-in-picture; web-share" allowFullScreen="true"></iframe>

Kalou Pilon, l’émission culinaire de Jacky Revel au Tampon sur un recette entre l’île Maurice et La Réunion

De bons plats réunionnais ©Adobe Stock

Pour cette 2ème visite Jacky Revel part au Tampon où il a rendez-vous avec Clara, pour une recette métissée et gourmande entre l’île Maurice et La Réunion. Rendez-vous en direct et en replay, mardi 10 octobre 2021, sur Réunion la 1ère

Avec Kalou Pilon, Jacky Revel nous fait découvrir la cuisine de Clara, mauricienne habitant au Tampon, une cuisine savamment métissée qui nous fait voyager entre l’île Maurice et La Réunion.

. Kalou Pilon, l’émission phare

Jacky Revel, continue à sillonner l’île pour de nouvelles rencontres culinaires, accompagné de son acolyte Olivier, il aime aller chercher la bonne cuisine maison, celle qui nous rappelle notre enfance, préparée avec amour dans la cuisine familiale. Et là tous les souvenirs remontent, les couleurs, les parfums des épices, le crépitement de la marmite, l’odeur qui s’en dégage, et l’attente du moment où on passe à table.


. Une cuisine authentique faussement simple

En vrai il y a tout un savoir-faire, de dosage, de temps de cuisson et d’inventivité, le tout en famille et dans la bonne humeur !

. Notre rendez-vous :

A ne pas manquer donc, Kalou Pilon, en direct et replay sur Réunion la 1ère Télé et Internet ce mardi 10 octobre, 20H.

Kalou Pilon, un soupçon d’île Maurice au Tampon avec Clara

La Marmite Mauricienne à Flic-en-Flac – Wikimedia Commons

Originaire de l’île Maurice, Clara souhaite faire découvrir à Jacky les spécialités culinaires de son pays natal. Sa famille lui prête main forte dans ce deuxieme épisode de Kalou Pilon au Tampon, ce vendredi 27 août à 19h50.

L’île Maurice dans les hauts de La Réunion

C’est dans la fraîcheur des hauts, au Tampon que Jacky fait la connaissance de Clara. Une Mauricienne qui a gardé sa tradition, même installée à La Réunion. Olivier Modely nous emmènera chez un producteur de noix de coco

Une cuisine authentique faussement simple, car en vrai il y a tout un savoir-faire, de dosage, de temps de cuisson et d’inventivité. Clara est mauricienne elle habite au Tampon, découvrons sa cuisine savamment métissée qui nous fait voyager entre l’île Maurice et La Réunion, le tout en famille et dans la bonne humeur !

Rendez-vous à ne pas manquer, Kalou Pilon, en direct et replay sur Réunion la 1ère

Kalou Pilon explore la cuisine familiale au Tampon

Vendredi 20 août Jacky Revel part au Tampon pour l’émission Kalou Pilon. Il a rendez-vous avec Clara, pour une recette métissée et gourmande entre l’île Maurice et La Réunion. Rendez-vous en direct et en replay sur Réunion la 1ère

Kalou Pilon entre Maurice et Réunion

Cari volay à la mauricienne CC chef Simon

Jacky Revel continue à sillonner l’île pour de nouvelles rencontres culinaires. Il est accompagné de son acolyte le chef Olivier Modely.

Le duo aime aller chercher la bonne cuisine maison, celle qui nous rappelle notre enfance, préparée avec amour dans la cuisine familiale. Et là tous les souvenirs remontent ! Les couleurs, les parfums des épices, le crépitement de la marmite, l’odeur qui s’en dégage, et l’attente du moment où on passe à table.

À table !


Clara est mauricienne, elle habite au Tampon. Elle pratique une cuisine authentique faussement simple, car en vrai il y a tout un savoir-faire, de dosage, de temps de cuisson et d’inventivité. Jacky et Olivier vous font découvrir sa cuisine savamment métissée qui nous fait voyager entre l’île Maurice et La Réunion, le tout en famille et dans la bonne humeur !

Rendez-vous à ne pas manquer, Kalou Pilon, en direct et replay sur Réunion la 1ère

Caen : un tableau du prestigieux peintre Soulages vendu aux enchères

L’œuvre de Pierre Soulages est une œuvre « lumineuse avec des contrastes incroyables et un travail de la matière et de la texture subjuguant » pour l’experte Agnès Sevestre-Barbé, à gauche sur la photo. (photo Dorothée Brimont/PN)

Une oeuvre de Pierre Soulages ayant appartenu à Léopold Senghor, sera vendu le 23 janvier 2021. Elle est estimée entre 800 000 et 1 M d’euros.

C’est un tableau historique de Pierre Soulages que Solène Lainé et Jean Rivola, commissaires-priseurs de Caen Enchères, vendront aux enchères le 23 janvier 2021.

L’œuvre titrée Peinture 81 x 60 cm, 3 décembre 1956, avait été choisie et acquise par Léopold Sédar Senghor dans l’atelier de l’artiste en décembre 1956.

Elle est vendue dans le cadre de la succession de Colette Senghor, épouse de Léopold Sédar Senghor depuis 1957, et est estimée 800.000/1.000.000€.

Initié à l’art moderne par Pompidou

Poète, écrivain, membre de l’Académie Française, homme d’état français puis sénégalais et premier Président de la République du Sénégal de 1960 à 1980, Léopold Sédar Senghor, a été initié à l’art moderne par Georges Pompidou, son compagnon de Khâgne rencontré en 1928 au Lycée Louis-Le-Grand et son meilleur ami en France.

Senghor fut l’un des grands admirateurs de l’artiste qu’il rencontra à la fin des années 50. Il ne cessa de défendre son travail et écrivit dès 1958 des lignes d’une grande beauté et d’une infinie justesse sur son ami Pierre Soulages. Dans les Lettres Nouvelles en 1958, on peut lire : « Soulages est incontestablement un de nos grands peintres classiques. On sent à travers ses tableaux, un tempérament riche et généreux, un homme du XXème siècle, qui porte en lui le sens tragique de notre destin. (…) On le devine, le drame qui est le nôtre, la peinture figurative aux moyens dérisoires n’est plus en mesure de l’exprimer. Il y faut un langage nouveau et très ancien à la fois : le langage des signes ».

Léopold Sédar Senghor lui consacre, en 1974, une exposition rétrospective dans le tout nouveau Musée d’art contemporain de Dakar crée à son initiative, le Musée Dynamique. Cette importante exposition voyagera de Dakar à Caracas, en passant par Madrid, Lisbonne, Montpellier, Mexico, Rio et São Paulo. Le magnifique discours prononcé par le Président Senghor lors de l’inauguration en 1974, fait état de son ancienne et profonde amitié avec l’artiste et se termine par « Pierre Soulages est le Poète des Temps nouveaux ».

Il est fondamental pour la mémoire du couple, que ce tableau soit vendu en Normandie, dans une région où Léopold Sédar Senghor et son épouse Colette, d’origine normande, séjournèrent fréquemment avant de s’y retirer après qu’il ait quitté le pouvoir.

Édouard Philippe convie Omar Sy au Havre, malgré une réplique cinglante de « Lupin »

Omar Sy sera toujours le bienvenu au Havre: c’est la promesse que fait Edouard Philippe, maire de la ville, à l’acteur de Lupin. Et ce malgré une réplique peu flatteuse à l’encontre de cette ville de Seine-Maritime dans la série diffusée sur Netflix depuis le 8 janvier dernier.

« Le Havre, c’est pas terrible », lâche le fils d’Assane Diop, le personnage d’Omar Sy, dans l’un des épisodes. Quelques mots qui ont provoqué des réactions (gentiment) outrées des Havrais sur les réseaux sociaux, comme le rapporte le site actu.fr. Ces messages ont inspiré une caricature au dessinateur Emmanuel Chaunu, publiée lundi sur Twitter: on y voit Omar Sy, portant sur son dos un sac siglé Netflix, fuir le courroux des habitants du Havre: « Tu nous voleras pas notre fierté Arsène! » lui crient-ils.

« Cher Omar Sy »

L’acteur d’Intouchables a lui-même réagi au dessin sur Twitter: « Assane Diop taquine peut être Les Havrais mais moi j’adore Le Havre », a-t-il assuré. Et c’est ce message qui lui a valu une réponse d’Édouard Philippe: « Et vous y serez toujours bien accueilli, cher Omar Sy! », lui lance l’ancien Premier ministre.

https://twitter.com/OmarSy/status/1351167528320565250

Lupin s’est imposée comme le succès série français de ce début d’année. Elle suit le personnage d’Assane Diop, qui s’inspire du gentleman cambrioleur pour venger son père, mort après avoir été accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Le programme a relancé les ventes de Maurice Leblanc, l’auteur des aventures d’Arsène Lupin, est arrivé en tête des séries les plus vues de Netflix aux États-Unis (une première pour une production française de la plateforme) et a valu à Omar Sy les félicitations de Sharon Stone.

Normandie impressioniste

2020 restera une année particulière dans l’histoire du festival Normandie impressionniste. La quatrième édition a démarré le 4 juillet au lieu du 3 avril et, si elle s’est officiellement terminée le 15 novembre, les expositions dans les musées ont fermé au public dès le 30 octobre. Pourtant, en dépit des deux confinements, les visiteurs ont été au rendez-vous. « Entre 1 et 1,2 million », précise Selma Toprak, la directrice du festival.

Cette quatrième édition est donc un succès du point de vue des organisateurs. Avec 500 rendez-vous proposés et 67 communes impliquées, le président de la Région Normandie, Hervé Morin, estime que ce n’était pas un festival « en peau de chagrin ». Le président de la Métropole Rouen Normandie, Nicolas Mayer Rossignol, juge également que « au vu du contexte particulier, c’est une vraie réussite. »

Certes, les jauges dans les musées ont été réduites et il est arrivé qu’ils refusent des visiteurs. Quelques expositions et des spectacles ont également été annulés. Enfin, toujours à cause de la crise sanitaire, le nombre de visiteurs étrangers a énormément chuté. Ils n’étaient que 10% cette année. 

En revanche, les Français ont été nombreux à profiter du festival. Et en particulier les Normands. 60% des lieux labellisés Normandie Impressionniste ont remarqué que le public était différent cette année : « un public plus local, plus familial et plus jeune », note Selma Toprak. 

L’autre réussite de cette édition, c’est sur Internet.  Normandie Impressionniste a mis en ligne des visites virtuelles d’expositions, des interviews d’artistes ou encore des activités pour les enfants le mercredi. Et c’est là que le festival a retrouvé son public international : « On s’est rendu compte sur notre site internet que les deuxièmes visiteurs, en termes de pays, ce sont les Américains. On sent que l’intérêt est toujours là », explique Selma Toprak.

A l’heure où les musées, cinémas et salles de spectacle restent fermés, voilà qui fait dire à l’écrivain Erik Orsenna, président de Normandie Impressionniste : « La culture, c’est comme la vie. Ce n’est pas une sorte de cerise sur le gâteau, c’est l’énergie même. C’est ce qui nous permet d’être plus grand que nous mêmes. Et si on n’est pas plus grand que nous mêmes, on est plus petit! »

La prochaine édition de Normandie Impressionniste aura lieu en 2024. Pour en connaître le thème, il faudra attendre le printemps prochain. 

Test insta

Pour intégrer un post Instagram, il faut utiliser la brique nommée HTML personnalisé.

#Abos – Les acteurs de l’insertion sociale et solidaire sont également touchés par la crise sanitaire ⤵

Publiée par Paris-Normandie sur Jeudi 14 janvier 2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Nous utilisons des cookies sur le site pour suivre la fréquentation de nos contenus. Si vous poursuivez votre navigation sur le site ou si vous cliquez sur le bouton "Accepter", alors vous acceptez que nous collections des données anonymes à des fins de statistiques de fréquentation.

Fermer