Caen : un tableau du prestigieux peintre Soulages vendu aux enchères

L’œuvre de Pierre Soulages est une œuvre « lumineuse avec des contrastes incroyables et un travail de la matière et de la texture subjuguant » pour l’experte Agnès Sevestre-Barbé, à gauche sur la photo. (photo Dorothée Brimont/PN)

Une oeuvre de Pierre Soulages ayant appartenu à Léopold Senghor, sera vendu le 23 janvier 2021. Elle est estimée entre 800 000 et 1 M d’euros.

C’est un tableau historique de Pierre Soulages que Solène Lainé et Jean Rivola, commissaires-priseurs de Caen Enchères, vendront aux enchères le 23 janvier 2021.

L’œuvre titrée Peinture 81 x 60 cm, 3 décembre 1956, avait été choisie et acquise par Léopold Sédar Senghor dans l’atelier de l’artiste en décembre 1956.

Elle est vendue dans le cadre de la succession de Colette Senghor, épouse de Léopold Sédar Senghor depuis 1957, et est estimée 800.000/1.000.000€.

Initié à l’art moderne par Pompidou

Poète, écrivain, membre de l’Académie Française, homme d’état français puis sénégalais et premier Président de la République du Sénégal de 1960 à 1980, Léopold Sédar Senghor, a été initié à l’art moderne par Georges Pompidou, son compagnon de Khâgne rencontré en 1928 au Lycée Louis-Le-Grand et son meilleur ami en France.

Senghor fut l’un des grands admirateurs de l’artiste qu’il rencontra à la fin des années 50. Il ne cessa de défendre son travail et écrivit dès 1958 des lignes d’une grande beauté et d’une infinie justesse sur son ami Pierre Soulages. Dans les Lettres Nouvelles en 1958, on peut lire : « Soulages est incontestablement un de nos grands peintres classiques. On sent à travers ses tableaux, un tempérament riche et généreux, un homme du XXème siècle, qui porte en lui le sens tragique de notre destin. (…) On le devine, le drame qui est le nôtre, la peinture figurative aux moyens dérisoires n’est plus en mesure de l’exprimer. Il y faut un langage nouveau et très ancien à la fois : le langage des signes ».

Léopold Sédar Senghor lui consacre, en 1974, une exposition rétrospective dans le tout nouveau Musée d’art contemporain de Dakar crée à son initiative, le Musée Dynamique. Cette importante exposition voyagera de Dakar à Caracas, en passant par Madrid, Lisbonne, Montpellier, Mexico, Rio et São Paulo. Le magnifique discours prononcé par le Président Senghor lors de l’inauguration en 1974, fait état de son ancienne et profonde amitié avec l’artiste et se termine par « Pierre Soulages est le Poète des Temps nouveaux ».

Il est fondamental pour la mémoire du couple, que ce tableau soit vendu en Normandie, dans une région où Léopold Sédar Senghor et son épouse Colette, d’origine normande, séjournèrent fréquemment avant de s’y retirer après qu’il ait quitté le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Nous utilisons des cookies sur le site pour suivre la fréquentation de nos contenus. Si vous poursuivez votre navigation sur le site ou si vous cliquez sur le bouton "Accepter", alors vous acceptez que nous collections des données anonymes à des fins de statistiques de fréquentation.

Fermer