TEST EMBEDS

https://twitter.com/paris_normandie/status/1338785874839040000?ref_src=twsrc%5Etfw

Cette quatrième édition est donc un succès du point de vue des organisateurs. Avec 500 rendez-vous proposés et 67 communes impliquées, le président de la Région Normandie, Hervé Morin, estime que ce n’était pas un festival « en peau de chagrin ». Le président de la Métropole Rouen Normandie, Nicolas Mayer Rossignol, juge également que « au vu du contexte particulier, c’est une vraie réussite. »

Certes, les jauges dans les musées ont été réduites et il est arrivé qu’ils refusent des visiteurs. Quelques expositions et des spectacles ont également été annulés. Enfin, toujours à cause de la crise sanitaire, le nombre de visiteurs étrangers a énormément chuté. Ils n’étaient que 10% cette année. 

En revanche, les Français ont été nombreux à profiter du festival. Et en particulier les Normands. 60% des lieux labellisés Normandie Impressionniste ont remarqué que le public était différent cette année : « un public plus local, plus familial et plus jeune », note Selma Toprak. 

L’autre réussite de cette édition, c’est sur Internet.  Normandie Impressionniste a mis en ligne des visites virtuelles d’expositions, des interviews d’artistes ou encore des activités pour les enfants le mercredi. Et c’est là que le festival a retrouvé son public international : « On s’est rendu compte sur notre site internet que les deuxièmes visiteurs, en termes de pays, ce sont les Américains. On sent que l’intérêt est toujours là », explique Selma Toprak.

A l’heure où les musées, cinémas et salles de spectacle restent fermés, voilà qui fait dire à l’écrivain Erik Orsenna, président de Normandie Impressionniste : « La culture, c’est comme la vie. Ce n’est pas une sorte de cerise sur le gâteau, c’est l’énergie même. C’est ce qui nous permet d’être plus grand que nous mêmes. Et si on n’est pas plus grand que nous mêmes, on est plus petit! »

La prochaine édition de Normandie Impressionniste aura lieu en 2024. Pour en connaître le thème, il faudra attendre le printemps prochain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Nous utilisons des cookies sur le site pour suivre la fréquentation de nos contenus. Si vous poursuivez votre navigation sur le site ou si vous cliquez sur le bouton "Accepter", alors vous acceptez que nous collections des données anonymes à des fins de statistiques de fréquentation.

Fermer